2012 – Louis Bergeron

Louis Bergeron

Louis Bergeron

Déjeuner en l’honneur de
LOUIS BERGERON
Vice-président
Gestion des Terminaux et Pipeline Saint-Laurent

Ultramar Ltée

nommé
PERSONNALITÉ DE L’ANNÉE 2012

par l’Association Pipeline

À cette occasion une mention d’honneur a été décernée à Luc Berthold et Claude Gosselin de la région de Thetford Mines. Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet…

JEUDI, 16 MAI 2013, de 11h30 à 14h00
À l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec
——————————————————————————
L’événement « Personnalité de l’année » est organisé par l’Association Pipeline depuis maintenant trente-quatre ans, afin de reconnaître la contribution exceptionnelle d’une personne dans le domaine de l’énergie au Québec. Vous trouverez sur le site Internet de l’APL une revue de ces personnalités depuis 1979. C’est avec plaisir que l’Association Pipeline décerne à Louis Bergeron cette marque d’excellence.Louis Bergeron est salué parce qu’il a été le maître d’œuvre au sein d’Ultramar Ltée d’un projet de grande envergure, le « Pipeline Saint-Laurent », dont les répercussions sont importantes dans le domaine énergétique au Québec. Il a réussi à le mener à terme en 2012 après plusieurs années d’efforts, d’énergies, d’obstacles, grâce à son leadership, son esprit d’équipe et sa ténacité. Le développement du projet Pipeline Saint-Laurent était un réel défi notamment en termes technique, environnemental et social et Louis Bergeron l’a relevé.

Un dépliant sur la Personnalité de l’année a été distribué sur place et le document est maintenant disponible en format PDF. Cliquez ici pour le visualiser (le dépliant est un 8 1/2 x 14 plié, recto-verso).
LOUIS BERGERON exerce sa carrière dans le secteur pétrolier depuis plus de trente ans. Il a joint Ultramar en 1985 et y occupe présentement le poste de vice-président, Gestion des Terminaux et Pipeline Saint-Laurent.Louis Bergeron détient un baccalauréat en génie chimique et un M.B.A. de l’Université Laval. Après un séjour de quelques années à la raffinerie Shell de Montréal-Est puis chez Elf Aquitaine en France, il a occupé plusieurs fonctions à la raffinerie Ultramar de Lévis. A partir de 1990, il a plus particulièrement agi comme directeur de projet puis à titre de directeur, développement stratégique.C’est en 1996 que Louis Bergeron s’est joint à l’équipe de direction du siège social dans le rôle de directeur principal, planification stratégique et développement des affaires.  Pendant cette période, la capacité de la raffinerie de Lévis a progressé de 130 000 à 265 000 barils par jour. Un tel accroissement de sa production et la réalisation de plusieurs investissements dans la logistique ont permis à l’entreprise d’accroitre considérablement sa présence dans le marché québécois, le Nord-Est américain et plus particulièrement l’Est de l’Ontario. C’est aussi sous sa gouverne qu’Ultramar a procédé à l’acquisition puis la reconstruction du terminal de Maitland pour développer de façon significative sa présence dans cette région et celle du nord de l’état de New York.

En 2003, Ultramar débutait les études de faisabilité visant la construction d’un pipeline entre la raffinerie Jean-Gaulin de Lévis et le terminal de Montréal-Est.  À compter de cette période, Louis Bergeron a assumé le rôle de promoteur de cet important projet à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise. Il a, entre autres, géré les études d’impacts environnementaux, l’ingénierie, les communications, les relations avec les propriétaires, les affaires légales, la construction, et il en dirige, depuis décembre 2012, son exploitation.Louis Bergeron est le président du Conseil d’administration de l’Oeuvre Léger, section Québec. Au cours des dernières années, il a assumé la présidence d’activités de levée de fonds de sa filiale Recours des Sans-Abris. Il est également membre du conseil d’administration d‘IC2 Technologie.


Voici le prix offert à Louis Bergeron

"Lignes horizontales III" Oeuvre d'Ann McCall,  techniques mixtes

"Lignes horizontales III" Oeuvre d'Ann McCall, techniques mixtes

Née à Toronto en 1941, Ann McCall réside en Pennsylvanie et en Ouganda avant de s’installer à Montréal en 1974. Diplômée des Beaux Arts de l’Université Concordia et en Histoire de l’Art de l’Université McGill, elle a également étudié à l’Université de Pittsburg.

Depuis 1975, l’artiste compte à son actif une cinquantaine d’expositions solo et plus de deux cent expositions collectives en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie. Au cours de ces trois décennies, Ann McCall a reçu de nombreux prix, notamment du Conseil québécois de l’estampe, du Boston Printkmakers et du Ontario Society of Artists. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques et privées, dont celle du Musée d’Art Contemporain de Montréal. Membre de l’Académie Royale du Canada depuis 1981, elle s’implique également dans plusieurs regroupements d’artistes. Elle enseigne la sérigraphie à l’École des Beaux Arts du Centre des arts Saïdye Bronfman depuis 1993 et travaille à l’Atelier circulaire depuis 1999.

Démarche artistique

« Depuis quelques années, j’ai découvert de nouveaux moyens et véhicules d’expression artistiques. Après 22 ans en peinture et en sérigraphie explorant le paysage d’un point de vue plutôt détaché, je me sentais prête à me concentrer sur un aspect de la terre plus chaleureux, plus tactile. Continuant à créer des images basées sur des formes naturelles, j’ai donc découvert mon médium de gravure : la collagraphie. Cette technique permet de produire des surfaces remplies de textures chaleureuses, en plus d’y trouver un moyen d’expression plus poétique. »

À partir d’observations de phénomènes naturels, Ann McCall interprète le genre du paysage de manière tout à fait originale en ayant recours aux symboles de la météorologie et de la géographie. L’artiste utilise les conditions atmosphériques pour exprimer de façon visuelle différentes émotions contradictoires : la paix et la sérénité d’un côté, et la turbulence de l’autre. Des humeurs opposées peuvent être exprimées dans une même œuvre lorsqu’elle y place un coin tout ensoleillée et un autre assombri par la tempête.

« Dans mon travail de collagraphie, la lumière est un élément primordial. Il s’agit d’une lumière naturelle qui possède une qualité mystique et qui représente une force inexplicable de la nature. »

====================================

university doctors sewell nj viagra without prescriptions free mental health care michigan cialis australia medical marijuana san francisco viagra uk online how to get rid of headaches without medicine viagra australia online